LA VIE DE FAMILLE

tout sur la vie de famille
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ALLERGIE / au moment des repas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 48
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: ALLERGIE / au moment des repas   Mar 12 Déc - 23:23

Comment reconnaître les allergies alimentaires chez l'enfant ?


Le lait de vache, l'oeuf, le poisson, l'arachide. Ces aliments vous paraissent incontournables dans l'alimentation de votre enfant. Pourtant ils sont, chez certains, à l'origine d'allergies alimentaires. Quels en sont les symptômes ? Quelle solution à l'allergie alimentaire ? Celle-ci est-elle compatible avec une vie sociale normale ? Ces questions sont d'autant plus d'actualité que la fréquence des allergies alimentaires a doublé en cinq ans.




Le saviez-vous ?


L'allergie alimentaire est une réaction immunitaire excessive de l'organisme contre une substance étrangère considérée à tort comme ennemie, appelée alors allergène. Lorsqu'un aliment pénètre pour la première fois dans l'organisme, il va être identifié comme « ami » ou « ennemi ». S'il n'est pas accepté, il provoquera la production d'anti-corps lors de la prochaine ingestion. Ceux-ci entreront alors en action et induiront une allergie alimentaire.


Le dépistage de l'allergie alimentaire

Terrain favorable à surveiller

Tout pourrait se jouer avant la naissance : en effet, l'observation d'enfants sensibilisés in utero à l'arachide a révélé que les mères enceintes mangeaient de grandes quantités de cacahuètes, assises devant la télévision. Une prédisposition génétique doit également donner lieu à une surveillance accrue : l'enfant dont les deux parents sont allergiques a une chance sur deux de développer à son tour une allergie.

La diversification alimentaire précoce et rapide des nourrissons alors que leur système immunitaire est encore fragile, la diminution des défenses du tube digestif due à des infections, la modification des habitudes alimentaires (consommation d'épices, de fruits exotiques, d'oléagineux) sont autant de facteurs favorisant le risque d'allergie alimentaire.



Les symptômes

Les signes sont pour la plupart cutanés. Le plus fréquent est l'eczéma, en particulier chez l'enfant de moins d'un an (80 % des cas). Les poussées d'urticaire prennent ensuite le relais chez les enfants plus âgés. « Il a suffit que Sixtine colle sa joue à la vitre que venait de quitter un petit garçon barbouillé de glace au lait, pour qu'elle ait une éruption d'urticaire dans les cinq minutes qui ont suivi » confie Céline, la mère de l'enfant. Plus impressionnant, un gonflement du visage (oedème de Quincke) peut se manifester également. D'autres symptômes comme les vomissements, diarrhées, mais aussi asthme, rhume et démangeaison des yeux peuvent conduire à consulter un spécialiste.
Qu'est-ce qu'un « prick-test »?


Pour confirmer une allergie alimentaire, les médecins peuvent préconiser des tests cutanés ou « prick-tests » réalisés chez un allergologue ou dans des centres spécialisés comme l'institut Pasteur. « J'ai expliqué à Jules qu'on allait faire des petits dessins sur ses bras » se rappelle Sandra, mère de Jules, 2 ans. En effet, des signes sont inscrits sur les avant-bras, sur lesquels on dépose une goutte de chaque allergène soupçonné. Le résultat du test est lu dix à vingt minutes plus tard. Un test positif se manifeste par un petit bouton.


Le régime alimentaire, seule solution efficace

Prendre de bonnes habitudes

Une fois le diagnostic de l'allergie confirmé, la suppression de l'aliment mis en cause est inévitable. Cinq aliments sont responsables de 78% des allergies alimentaires chez l'enfant : l'oeuf (36%), l'arachide (24%), le lait de vache (8%), la moutarde (6%) et le poisson (4%). Certains sont présents dans bon nombre de produits (l'oeuf dans les biscuits, etc.), ces aliments sont difficiles à éviter.

Pour vous faciliter la tâche, Blédina garantit un étiquetage détaillé, contrôle l'origine des ingrédients, précise la composition des huiles végétales et n'utilise pas d'huile d'arachide, ni de moutarde dans ses recettes.


Préserver une vie sociale normale pour l'enfant

Pour les mamans qui confient leur bébé allergique à la famille, une baby-sitter ou une nourrice, il suffira de mettre ceux-ci en garde sur l'allergie alimentaire du bébé et les former sur les précautions à prendre en cas d'urgence. Plus grand (dès 2 ans), l'enfant mémorise très vite les aliments auxquels il a droit. Il sait aussi qu'il ne doit pas partager ou échanger un plat ou un goûter avec un copain. Une fois ces bons réflexes acquis, son intégration sociale (invitation chez les copains, anniversaires...) ne pose aucun problème.

A la crèche, en halte-garderie ou au jardin d'enfants, un « panier repas » peut être préparé et apporté par les parents avec les médicaments de premier secours. Emballé hermétiquement, il est déposé dans le réfrigérateur de la structure d'accueil, avec le nom de l'enfant allergique. Le réchauffement du repas aura lieu dans un four différent de celui utilisé pour les autres. Plus tard, à l'école maternelle, une autre solution existe : le « repas santé ». « Au même prix qu'un repas normal, il permet à mon fils d'avoir un menu similaire à celui de ses camarades ! » se réjouit Anne, mère de Théo, 3 ans. Ce déjeuner, confectionné selon les contraintes alimentaires mentionnées par les parents et un allergologue, est pris en charge à 100% par la municipalité, gestionnaire des cantines
Psychologie et alimentation : Bébé affirme sa personnalité au moment des repas

Bébé affirme sa personnalité au moment des repas .

« C'est pas bon », « J'ai pas faim », ... ou une simple bouche qui se ferme en voyant arriver la cuillère... Quel parent ne s'est jamais énervé devant l'assiette encore pleine de son enfant ? Si cette situation se répète et vous stresse, rassurez-vous, elle est très courante. Plus de 75% des enfants pour affirmer leur personnalité refusent de manger le repas proposé par leurs parents. Comment réagir ? Vos fins talents de psychologue vont être mis à l'épreuve.



Eviter le rapport de force au moment des repas

La pression des parents

Dans son opposition à ses parents pour manger un plat, un enfant cherche souvent à affirmer sa personnalité. Il n'accepte plus tout ce que sa mère a décidé pour lui, et veut être le seul maître de ses choix assez rapidement. C'est un premier pas vers l'autonomie. Si vous décidez de ne pas en tenir compte et l'obligez à manger, votre enfant cèdera mais ne prendra pas de plaisir à manger, ou alors il résistera et n'appréciera pas le moment du repas. Le repas peut très vite devenir un cauchemar en durant des heures et la cuisine un champs de bataille.



Faut-il forcer bébé à terminer son assiette ?


Il est important de veiller tout d'abord à ne pas donner à manger à votre enfant de trop grosses quantités. Si bébé a du mal à terminer son assiette, c'est qu'il n'a plus faim. Ne perdez pas de vue qu'il peut très bien manger copieusement un jour, puis presque plus rien plusieurs jours de suite.
A partir d'un an, un bébé qui s'implique beaucoup dans l'acquisition de la marche peut s'intéresser un peu moins à ses repas. Une baisse d'appétit à cette période est parfaitement normale car sa croissance ralentit et ses besoins nutritionnels sont moins importants.


Comment expliquer le refus de manger

Le chantage des enfants

Cependant, ce sont parfois les enfants qui mènent leurs parents par le bout du nez. L'enfant qui peine à imposer ses goûts, se braque et fait culpabiliser sa mère. Bien sûr, l'enfant comprend très vite que son refus de manger bouleverse sa mère qui est prête à tout : « Comme Adam refusait de manger des légumes, le seul moyen que j'avais trouvé était de lui offrir une petite voiture à chaque fois qu'il terminait ses haricots verts » avoue Delphine, mère d'Adam, 18 mois. L'enfant prend le pouvoir et devient alors tout puissant : il lui suffit de ne pas manger pour obtenir ce qu'il veut.
C'est le refus à priori de tout aliment nouveau ou d'aliment présenté de manière inconnue.

L'enfant refuse alors catégoriquement un aliment (sans raison particulière) et ne veut absolument pas le goûter. La purée d'haricots verts est son plat préféré mais il refuse de les manger en salade.

Son palais est habitué à une certaine forme d'aliments et les nouvelles textures proposées peuvent être déroutantes pour lui. La néophobie se manifeste la plupart du temps au cours de la 2ème et 3ème année, l'enfant à cet âge a besoin de limites et rencontre donc de nombreuses sources de frustration. Il cherche à s'affirmer sous forme de colères, de caprices alimentaires, de refus sélectifs, de refus de morceaux. L'enfant examine l'aliment, le soulève, l'observe, trie, pousse hors de son assiette. Et s'oppose inévitablement à le manger.

Essayer de faire preuve de patience ; vous pouvez lui présenter, lors d'un autre repas, les aliments qu'il refuse sous des formes différentes.
Pour le familiariser avec ce nouveau plat, vous pouvez le servir lors d'un repas entre amis. Votre enfant verra que le plat est consommé avec plaisir. Le plaisir pour un aliment augmente avec le nombre de consommations.


Se confier au pédiatre

Certains petits enfants, parfois perturbés par des troubles digestifs (diarrhées, ballonnements, coliques, vomissements, éruption cutanée...) refusent également de manger. Ils peuvent également être lié à d'autres soucis d'ordre physique. Pour écarter cette hypothèse, mieux vaut parler de vos difficultés lors des repas avec votre pédiatre.

Essayer plus de souplesse

Un refus naturel

Que ce soient pour les biberons ou pour les repas par la suite, la nourriture est un des premiers sujets d'inquiétude pour les parents. "J'encourageais le grignotage toute la journée de crainte que Tom ne s'affaiblisse en ne mangeant rien aux repas », reconnaît Marion, mère d'un petit garçon de 2 ans. S'il est vrai qu'à cet âge et parfois avant, l'éventail des goûts de votre enfant s'appauvrit, dites-vous bien qu'il mangera ce que vous lui proposez s'il a faim. Un enfant qui va bien ne se laisse jamais mourir de faim.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-de-famille.bb-fr.com
 
ALLERGIE / au moment des repas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Repas du tournoi
» pollution atmosphérique et allergie des enfants
» En ce moment à la télé...
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE DE FAMILLE :: enfant :: nourriture-
Sauter vers: