LA VIE DE FAMILLE

tout sur la vie de famille
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La naissance d'un enfant trisomique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 48
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: La naissance d'un enfant trisomique   Sam 16 Déc - 0:27

nous avons dans nos amies un petit boue de 5ans qui es attins de la trisomie ,il es adorable et progresse et une envie de progréssé inimaginable
voila pourquoi ce sujet I love you Imaginez-vous dans la peau d'une
mère qui a désiré son enfant pendant des mois et qui se rend compte que
l'enfant qu'elle tient dans ses bras n'est pas celui qu'elle avait
imaginé...


Donner naissance à un enfant trisomique demande de faire le deuil de
l'enfant qu'on avait imaginé. Personne ne souhaite avoir un enfant
atteint d'une déficience. Au contraire, le premier souhait d'une mère
est que son bébé soit en santé, qu'il lui ressemble ou qu'il ait les
traits de son père. Mais voilà que la vie en a décidé autrement : la
mère se retrouve dans une situation à laquelle on ne l'a pas préparée.
Lorsque souffrance rime avec impuissance


Cet état de fait, irrémédiable, engendre plusieurs émotions chez la
mère; celles-ci sont vécues différemment selon le bagage personnel de
la personne ainsi que le soutien dont elle bénéficie. Dans un premier
temps, la mère éprouve une terrible souffrance. Tous les rêves qu'elle
a nourris par rapport à son enfant lui semblent maintenant impossibles.
C'est comme si une partie de sa vie venait de s'écrouler et qu'elle
n'arrivait plus à trouver une bouée à laquelle s'accrocher. La douleur
est alors si profonde et si envahissante qu'elle peut même amener la
mère à vouloir la mort de l'enfant car sa vie n'est plus que
souffrance. Cette pensée, loin de diminuer l'anxiété de la mère, vient
alourdir son fardeau : elle ne se sent pas à la hauteur.

Ce sentiment d'impuissance par rapport à ce qui lui arrive la fait
douter de ses capacités de mère ET de ses capacités de s'occuper d'un
enfant atteint de trisomie 21. Elle se demande comment elle réussira à
gérer toutes ces nouvelles responsabilités qui s'annoncent avec la
naissance de l'enfant. Souvent, la mère aura tendance à se tourner vers
l'avenir et à se demander comment l'enfant sera à l'âge de neuf ans,
quelles seront ses difficultés à l'adolescence et à l'âge adulte.
Autant de questions qui resteront sans réponse, pour un certain temps
du moins, et qui viendront renforcer le sentiment d'impuissance vécu
par la mère.



Et la culpabilité?


La culpabilité est une autre émotion vécue par la mère, qui peut se
rendre personnellement responsable de la naissance de l'enfant. En
effet, la société lui demande de produire un enfant «normal»; donc, si
l'enfant est différent, qui en est responsable? On conclut rapidement à
la responsabilité de la mère, car c'est elle qui a porté l'enfant, et
on oublie tout le poids de la culpabilité qu'on lui impose. Pourtant,
c'est cette culpabilité qui pourra engendrer des comportements de
surprotection. Il arrivera, par exemple, que la mère se sente tellement
responsable de l'état de son enfant qu'elle ne fera confiance à
personne d'autre pour en prendre soin.


Est-ce que toutes ces émotions négatives persisteront? Malheureusement,
certaines mères ne réussiront pas à s'adapter à la nouvelle réalité.
D'autres parviendront à reprendre leur vie en mains et à apprécier
cette nouvelle réalité qu'il leur est permis de vivre. Comment? En
prenant conscience de leurs émotions et en les partageant avec des
personnes significatives pour elles. En nommant leurs émotions, elles
seront en mesure de mieux en comprendre l'impact et de lutter
consciemment à l'amoindrir.


Elles doivent aussi apprendre à apprécier les moments qu'elles vivent
avec leur enfant. Imaginer l'avenir et tous les problèmes éventuels
n'est pas d'une très grande utilité. Comme on le dit souvent : «on
traversera le pont lorsqu'on y sera rendu». Les mères ne doivent pas
non plus laisser tomber les rêves qu'elles avaient avant la naissance
de l'enfant. Elles doivent se les réapproprier et apprendre à s'ouvrir
à tout ce que l'enfant peut leur apporter de nouveau. Finalement, elles
doivent apprendre à faire ce qu'elles font de mieux : être mères.(continuent comme cela mes amies)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-de-famille.bb-fr.com
 
La naissance d'un enfant trisomique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» enfant battu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE DE FAMILLE :: enfant :: maladie ,problème de santé-
Sauter vers: