LA VIE DE FAMILLE

tout sur la vie de famille
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les peurs des petits enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 48
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Les peurs des petits enfants   Sam 16 Déc - 8:54

Peur du noir, du loup, d'aller à l'école... Les peurs ont presque toujours une origine et un sens: à 3-4 ans, c’est l’âge de toutes les questionsL’âge de lapeur de la séparation ou encore de ladécouverte de la mort et de la maladie
En apprenant à les connaître, les parents dédramatiseront ces
désagréments de la vie quotidienne et aideront les enfants à les
surmonter, par le
Mais les peurs sont aussi bénéfiques. Rationnelles ou irrationnelles,
elles font partie de l'évolution de tout être. Les vaincre, c'est
grandir
]’origine et le sens de la peur

“ Le monstre du placard va me manger. J'ai peur de lui ! ”Du
haut de ses 4 ans, Thomas résiste au sommeil, aux injonctions. Chaque
soir, c'est la même bataille pour franchir le seuil de la chambre,
pourtant remplie de peluches accueillantes.

Le moment du coucher n'est plus seulement redouté par Thomas, mais par toute la famille.

Outre qu'elles peuvent être épuisantes, les peurs des petits alarment souvent les parents. “ Elles sont, en tout cas, à prendre au sérieux, tempère Anne Bacus (Auteur de [/siMon enfant a confiance en lui- Ed. Marabout)., docteur en psychologie Les
peurs des enfants, pour être la plupart du temps normales et partagées
par tous, n'en sont pas moins douloureuses. Face à ses frayeurs,
l'enfant se sent démuni, impuissant. ”

C'est aux parents, à lui apprendre de qui et de quoi se méfier
réellement et à décrypter les raisons de son anxiété quand elle
s'exprime par monstres interposés, par exemple.
Mais il ne faut pas oublier que les peurs jalonnent le cours normal de
l'enfance, participe de l'évolution psychique de tout être pensant,
L'âge de toutes les questions

3, 4 ans, c'est le plein âge des peurs. On
sort de l'état de bébé, on commence à avoir des souvenirs de situations
déroutantes et on les revit. C'est l'âge des questions, l'âge où
l'imagination va bon train. “ La grande peur de base, c'est celle de déplaire à ses parents, unique objet d'amour, et de les perdre,explique Edwige Antier, pédiatre. L'enfant se reproche de ne pas être assez gentil. Les monstres sont ses mauvaises pensées, ses fantasmes.

"Maman m'a refusé des bonbons, je la
hais !", s'est peut-être dit Thomas, dans la journée. La nuit, cette
petite phrase peut se transformer en culpabilité terrible. Monstrueuse,
justement, poursuit Edwige Antier.
Thomas va alors tenter d'évacuer ce sentiment. Il se sent si dépendant
de ses parents. S'ils l'abandonnent parce qu'il s'est montré détestable
ou parce qu'il a fait une bêtise, il n'est plus rien. ”

Les mensonges sont aussi le signe extérieur de cette angoisse. L'enfant
nie une bêtise par crainte de se voir privé de l'amour de ses parents.





L'angoisse de la séparation
La présence du père et de la mère étant
ressentie comme vitale, c'est également la peur d'être séparé d'eux,
qui effraie beaucoup d'enfants. “ Il ne faut pas demander l'autonomie trop tôt,recommande Edwige Antier, pédiatre.L'enfant
aura peur de l'école si on ne l'y adapte pas progressivement. Les
parents devraient pouvoir accompagner les petits de maternelle dans
leur classe. Cela leur est trop souvent refusé. ”

D'après la plupart des psychothérapeutes, les peurs les plus fréquentes
: peur du noir, des fantômes, des monstres - de l'inconnu, en somme -
expriment cette angoisse de séparation qui débute au second semestre et
dure jusqu'à trois ans, trois ans et demi. Décoder cette inquiétude
permet d'en parler efficacement avec les enfants qui en souffrent et de
les aider à la maîtriser. “ Cela
paraît simple d'expliquer que les séparations n'ont rien de terrifiant,
qu'elles permettent de devenir plus autonomes, plus libres. Mais,
souvent, les mamans elles-mêmes sont à l'origine de cette inquiétude
car elles ont du mal à quitter leur enfant à la porte de l'école, ou
lorsqu'elle le confie à une baby sitter,
remarque Jacques SaloméAuteur de Papa, maman, écoutez-moi vraiment Ed. Albin Michel), diplômé en psychiatrie sociale

Peur de se perdre, d'être kidnappé, d'avoir
un accident : encore une expression de cet effroi à l'idée d'être
séparé des parents. Les petits redoutent alors la foule, le monde
extérieur où ils se sentent vulnérables. S'y ajoute la difficulté à se
repérer dans l'espace, bien compréhensible à cet âge.



La peur de la mort et de la maladie

3, 4 ans, c'est aussi la période où
l'enfant commence à se préoccuper de la maladie, de la mort, soit parce
qu'il a été en contact avec ces événements ayant frappé l'un de ses
proches, lui-même ou un animal aimé. Soit parce qu'un film les lui ont
mis en scène. En comprenant ce qui a déclenché l'anxiété, il est
possible de parler à l'enfant avec des mots simples, vrais, concrets
qui apaisent.

Face à un décès, la psychologue Anne Bacus préconise d'éviter les images du type : “ il s'est endormi pour toujours, ”car l'enfant pourrait ne plus oser aller se coucher. A la question : “ Quand est-ce que tu vas mourir ? ”, posé par un enfant à la mère ou au père, Françoise Dolto recommandait de répondre : “ lorsque j'aurai fini de vivre et ce n'est pas avant longtemps. ”
Le jeu apaise les peurs


Famille et Education : Pourquoi le jeu aide-t-il les enfants à lutter contre leurs peurs ?

Pascale Rosfelter :
Le jeu apaise, car jouer ensemble, c'est d'abord réinventer activement
le scénario d'une expérience forte avec son lot de sentiments
contradictoires mais sans risque de fracture réelle. Dans le jeu, tout
enfant peut affronter ses moments de colère, d'incompréhension, de
déception, d'injustice, de désamour. Mais à condition d'être certain,
au fond de lui que le monde est généralement fiable, et son entourage
le plus souvent réparateur et souriant après avoir été inquiétant et
grimaçant.

Le jeu est donc une mise en scène de ce qui préoccupe le plus un enfant : est-il aimable ?

Oui, il campe imaginairement ce petit bandit qui est en lui et joue à
en devenir, lui-même, le justicier, celui qui le protège de ses fautes
et l'aime malgré tout. Par le jeu, l'enfant accepte et apprivoise le
démoniaque en lui, et continue de s'aimer.

Conseils pratiques



Rien de mieux que les bons vieux contes de fée
pour connaître les peurs d'un enfant et les juguler. En les lui lisant
dans l'intimité de la chambre, vous connaîtrez ses réactions devant tel
ou tel passage et pourrez en parler avec lui. Appliquez-vous à donner
de belles fins aux histoires pour désamorcer l'inquiétude suscitée par
le récit

Ne niez pas les monstres.
Banalisez-les. Demandez à l'enfant de les décrire mais ne faites-pas
semblant d'y croire. Ne les cherchez pas avec lui sous le lit. Et puis,
rassurer :
“ je suis là. ”[size=9]
Toutefois, l'évocation répétée d'un monstre peut être une manière
d'attirer l'attention sur soi quand les parents semblent préoccupés la
nouvelle petite sœur, par exemple !
La peur du noir
ne commence que vers 3 ans, selon Edwige Antier. Un bébé se réveille la
nuit parce que ses parents lui manquent. Inutile donc de placer une
veilleuse dans sa chambre. Cela ne ferait que le conditionner à cette
ambiance et, plus tard, il ne pourrait plus se passer de cette petite
lumière.

les maladresses comme: “ attention, le chien va te manger, les voitures t'écraser. Dehors, il y a des voleurs qui t'emporteront. ”

Se préoccuper de rendre l'enfant plus sûr de lui
par des consignes claires et souvent répétées, s'il venait à s'égarer
dans un super-marché, par exemple. S'assurer qu'il sait dire son nom et
insister sur le fait que jamais vous ne l'abandonnerez quoi qu'il
arrive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-de-famille.bb-fr.com
 
Les peurs des petits enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des petits enfants doués
» la citrouille a besoin de ses armes pour se battre sinon c'est juste une citrouille ambulante qui fait peur aux petits enfants!
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE DE FAMILLE :: enfant :: nourriture-
Sauter vers: