LA VIE DE FAMILLE

tout sur la vie de famille
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les méfaits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 48
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: les méfaits   Ven 23 Fév - 4:18

1 cigarette = 6 minutes de vie en moins.

Il y a 70 000 morts par an en France par le tabac,

soit 8 morts par heure.

cancer du poumon,

cancer des lèvres, de la bouche, de la gorge, de l'œsophage,

angine et bronchite,
artérite des membres inférieurs

coronarite et infarctus du myocarde,
cancer du pancréas,
cancer de la vessie,
cancer du col de l'utérus,
induction de leucémie chez le nouveau-né.

Le tabagisme passif présente les mêmes dangers.

Le tabac induit une dépendance qui peut être de 2 types :

Dépendance psychique, dont le renforcement sera positif : détente, psycho-stimulation, baisse de
l'anxiété.

Dépendance physique, dont le renforcement sera négatif : état de manque.

C'est la nicotine qui est responsable de cette dépendance. Le TEST dit de FAGERSTROM permet de mesurer la dépendance.

La notion de risque est primordiale.

C'est une notion à la fois épidémiologique et statistique.

Deux sortes de risques sont définis : celui relatif et celui absolu.
Le Risque Relatif
On dit communément : "il y a tant de chances" pour que... En fait, il
s'agit plutôt de "tant de risque" de mourir, ou "tant de risque" de
contracter telle ou telle maladie. Ainsi, un fumeur aura par exemple 8
fois plus de "chance" de devenir Bronchiteux chronique, ou 20 fois plus
de "chance" de développer un cancer du poumon qu'un non fumeur de même
sexe et de même âge.

Les individus sont tous différents, avec en particulier, un seuil
de tolérance variable de l'un à l'autre et inconnu. Interviennent par
ailleurs, l'âge et le sexe, mais aussi l'âge de début du tabagisme, sa
durée, sa quantité et sa qualité. Et encore, les autres facteurs de
risque qui sont principalement : alcool, hypertension artérielle,
obésité, diabète, pilule contraceptive, cholestérol, sédentarité,
stress. Sans oublier que les facteurs de risques ne s'additionnent pas,
mais SE MULTIPLIENT entre eux !

Le Risque Absolu
On sait, scientifiquement, qu'une cigarette, c'est SIX MINUTES de vie
EN MOINS. D'où la diminution de l'espérance de vie. Les Anglo-Saxons
estiment même à ONZE minutes la perte de vie par cigarette fumée.

On peut considérer qu'un fumeur perd environ 20 ans d'espérance de
vie et les femmes sont plus particulièrement exposées du fait des
risques relatifs qu'elles cumulent, souvent plus que les hommes. La
pilule augmente, par exemple, le risque d'infarctus du myocarde par 5,
pouvant passer à 50, voire 100 selon l'existence d'un autre facteur de
risque. De même en ce qui concerne l'hypertension artérielle, dont le
risque est multiplié par 70.

Les effets du tabac


Le tabac est un tueur silencieux, mais efficace
Le tabac tue environ 70.000 personnes par an en France, soit
actuellement 8 fois plus que les accidents de la route. On lui attribue
12% de l'ensemble des décès annuels. Le nombre de morts quotidiens est
l'équivalent de celui du "crash" d'un Boeing par jour, tous les jours
de l'année !

Un fumeur sur 4 mourra prématurément. Le fumeur perd 20 ans
d'espérance de vie. Les femmes voient leur courbe de cancer du poumon
dépasser celle des hommes, et leur mortalité sera multipliée par 10
d'ici vingt ans, alors que la mortalité masculine "ne" sera multipliée
"que" par 2 dans le même temps.


Composition du tabac
Lors de leur combustion autour de 800°, les quelques 4.000 composants du tabac subissent une distillation ou une pyrolyse.
La fumée comprend deux phases : l'une gazeuse, l'autre particulaire.

La première est composée de Monoxyde de Carbone (CO), d'Azote,
d'Hydrocarbures, de Benzène, de Toluène, d'Acroleïne et de nombreux
autres irritants.

La seconde est composée de Nicotine, de Goudrons, de Benzopyrènes, de Phénols, d'Alcools, pour les principaux.

Toutes ces substances sont classées en 4 groupes, qui sont : la nicotine, le CO, les goudrons et les irritants.
La nicotine
Alcaloïde du tabac, la nicotine est un liquide incolore. Il se
volatilise en suspension avec des particules de goudrons dès que la
cigarette est allumée. L'absorption est maximale lors de l'inhalation,
et la nicotine atteint le cerveau en 5 secondes (pour information,
l'héroïne met 12 secondes pour atteindre le cerveau). Elle est éliminée
par les urines, après métabolisme hépatique.

Une goutte de nicotine placée devant le bec d'un oiseau suffit à le
tuer. De même, quelques grammes injectés à un cheval le tuent.

La nicotine est le produit qui, outre ses effets physiques sur l'organisme, induit l'accoutumance et la

dépendance.

Le CO

Le CO se fixe sur l'hémoglobine du globule rouge, à la place de
l'Oxygène et empêche la bonne utilisation de l'Oxygène par l'organisme.
Son affinité pour l'hémoglobine est 250 fois supérieure à celle de
l'Oxygène. C'est pourquoi, la fonction respiratoire s'en trouve réduite
d'autant, et que quelqu'un qui fume 1 paquet de cigarettes par jour
voit son taux d'oxygène dans le sang réduit comme s'il était à une
altitude de 2 000 mètres. Le coeur, les muscles et le cerveau subissent
directement ces effets néfastes.

Les goudrons
Ils induisent des cancers par simple contact (chez l'animal, leur
badigeonnage provoque des tumeurs cutanées). Ils sont responsables d'au
moins 30% des cancers humains et de la quasi totalité des cancers
bronchiques.

Les irritants
Ils ont une toxicité directe sur le tapis roulant muco-ciliaire par
paralysie des cils des bronches, d'où la stase du mucus. L'escalier
mécanique qui doit évacuer les impuretés est transformé en toboggan qui
laisse s'accumuler toutes les scories du tabac. Les substances
cancérigènes sont donc retenues. Concentrées, elles peuvent agir contre
les défenses immunitaires, qui sont très vite dépassées. Par ailleurs,
les irritants sont responsables des bronchopneumopathies chroniques
obstructives, invalidantes pour la plupart.

le leurre des cigarettes légères

Elles se définissent par un moindre rendement en goudrons. Or, si
les teneurs en goudrons et en nicotine sont bien mentionnées sur les
paquets de cigarettes, elles correspondent en fait à des quantités
"standard" mesurées par des machines. Dans la réalité, les fumeurs sont
tous différents, et leur façon de fumer aussi. Ils rechercheront la
dose dont ils ont besoin, et compenseront le rendement des cigarettes
légères par un tabagisme, au total, accru et supérieur.


Le tabac, c'est le tabac, quelle qu'en soit la forme

Aucune différence à faire entre cigarettes, pipe, prise, chique : c'est LA MÊME CHOSE !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-de-famille.bb-fr.com
 
les méfaits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques faits saillants retenus par la presse WASP... En route vers Haïti
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Méfaits accomplis ! | Ron Weasley
» Les faits divers d'une âme vengeresse
» Faits divers de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE DE FAMILLE :: ADOS :: les méfait du tabagisme,l'alcooL,de la drogue,la solitude des ados.-
Sauter vers: